Gygy Copperfield ou le Magicien d'Oz... bstétrique !

Publié le par Van'

J'ai envie de vous raconter comment j'ai appris que je n'attendais pas un, mais deux bébés.
Faute de ressembler au Docteur Mamour (ou même au Docteur Glamour), mon gygy ne manque pas d'humour. Il aime tourner les choses en dérision, et mieux vaut avoir une maîtrise en décodage de second degrée lorsqu'on est une de ses patientes !
Bref, il y a presque un an pile poil, j'avais rendez-vous pour une première échographie, celle qui permet de dater la grossesse. Un peu angoissée, j'espérais que le doc me confirmerait bien ce qu'une petite bande bleue m'avait appris 6 semaines plus tôt !
Une fois l'écran allumé, le médecin se concentre et j'entrevois une fraction de secondes deux petits ronds. Cette image est suffisament fugace pour que je ne percute pas. Le médecin me dit alors : "J'espère que vous aimez les enfants". Moi de répondre, un peu amusée "à priori oui, sinon je ne serai pas là !". Plusieurs secondes passent, durant lesquelles il observe attentivement le moniteur. J'attends, j'attends... Enfin il me parle. "Bien, alors regardez l'écran. Vous voyez là, on aperçoit un coeur qui bat, et ici une petite tête. Et maintenant je vais faire un tour de magie ! Attention, je bouge un peu la sonde et hop, il y en a un deuxième !!!".
...

Ces trois petits points, c'est exactement ce qui m'est venu à l'esprit à cette annonce. Le médecin a repris la parole "vous avez bien compris, vous attendez des jumeaux !".
...
Et j'ai ri... J'ai ri  ! Bon d'accord, le soir j'étais angoissée, mais sur le coup, j'ai vraiment ri !

Publié dans Elles et moi...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
<br /> ah trop bien ton gyneco !!! sympa l annonce :) !!!<br /> <br /> <br />
Répondre
V
<br /> il a utilisé le même humour quand il m'a hospitalisée d'urgence !<br /> <br /> <br />
L
<br /> et bien moi aussi j'ai bien ri !!<br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> Tu riras encore plus quand "Gygy" t'annoncera de beaux triplés, dans quelques années, mais là, ce sera un rire très, très nerveux... (3ème degré)<br /> <br /> <br />
Répondre